cet article est volontairement exhaustif ; il constitue la mémoire du CTL de Metz

chaque adhérent pourra y retrouver des détails ou des souvenirs pouvant être propices aux discussions

 

 

La grande et ... petite histoire du Club Touristique Lorrain de Metz

 

 

   Créé en 1950 par une poignée de marcheurs qui désiraient disposer de leur propre structure, le Club Touristique Lorrain a tenu sa première assemblée générale constitutive le 3 novembre 1950, en présence des fondateurs, Eugène Lallement, Alexandre Raulot, Pierre Perrin, Georges Schirmer, Céleste Gillet et Raymond Schell.

 

 1° partie : le CTL au XX° siècle

 

   Trois jours plus tard, le Comité mis en place élit à l'unanimité son premier président Eugène Lallement, son secrétaire Pierre Perrin et son trésorier Céleste Gillet ; les pionniers Alexandre Raulot, Georges Schirmer et Raymond Schell sont nommés assesseurs, bientôt rejoints par Emile Wardemann, Gilbert Fayolle et Emile Kihl.

   L'inscription de l'association au Tribunal cantonal de Metz le 28 décembre 1950 sera publiée dans le journal Le Lorrain le 2 janvier 1951. 

 

   La location de la Maison Forestière de l'Abbaye à Villers-Bettnach sera la première action concrète qui permettra d'offrir aux membres quinze lits dans 5 pièces-cuisine. 80.000 anciens francs sont affectés aux investissements nécessaires aux aménagements.

 

   En 1951, sept sections sont déjà créées : Metz, Creutzwald, Moyeuvre, Hagondange, L'Hôpital, St Hubert et Badonvillers, pour atteindre le chiffre de onze dans les années suivantes. 

 

 Une ruche bourdonnante

 

   Dès les premières années, le Club participe à différentes manifestations telles que la Fête du Muguet à Gorze ou le rallye international de la Fête de la Mirabelle. Il organise un championnat d'orientation et délivre des brevets.

  

   La première pierre du Chalet des Garennes de Gorze est posée en août 1956 ; son inauguration interviendra le 20 octobre 1958. Le club loue également le Chalet du "Grand Soldat" près d'Abreschwiller. En 1960, un quatrième chalet est ajouté au parc  immobilier géré par le Club avec celui du Ventron. S'ajouteront en 1972 le Chalet de Saulxures-sur-Moselotte, et enfin, un peu plus tard en 1980, celui de Lettenbach.

 

   L'activité camping occupe une place prépondérante dans les activités du CTL : en 1961, il gère deux terrains : à Gorze et à Befey (qui est acquis un an plus tard). En 1963, le Club, avec ses 2430 licenciés "camping" est au premier rang en Alsace-Lorraine.

 

  

 En 1964, le CTL est affilié à "Tourisme et Travail", à la Fédération des Auberges de Jeunesse, à la Mutuelle Nationale des Sportifs, à l'Automobile Club d'Alsace et de Lorraine, à l'Association des Cycles à Moteurs et à la Fédération Internationale des Clubs de Camping !

 

   En 1972, Jean-Marie Rausch, maire de Metz, assiste à l'Assemblée Générale au Café Plom de l'avenue Schuman, en compagnie du Maire de Gorze.

 

   C'est également en 1972 que Raymond Schell est porté à la présidence du CTL Metz, fonction qu'il assumera pendant trente-cinq années.

 

   Dès 1975, débutent les activités de ski avec des sorties de week end en car dans les Vosges, les séjours de ski dans les Alpes françaises et le premier séjour de ski de fond dans le Jura.

 

   Raymond Schell organise une première randonnée d'été dans les Dolomites en 1976.

 

   Quatre anciens reçoivent, en 1979, la médaille de Jeunesse et Sports : Alexandre Raulot, Pierre Perrin, Raymond Schell et Gilbert Fayolle. En 1980, ce seront Eugène Lallement et Georges Schirmer qui seront honorés, suivis en 1983 par Théo Nauer et Alfred Kilhoffer, et par Raymond Schell en 1990.

 

   Dès 1994, le CTL rejoint la FFRP Fédération Française de Randonnée Pédestre : il participera à différentes manifestations organisées par la Fédération comme le "Metz-Nancy", le "Metz-Thionville" ou encore les animations estivales de la Ville de Metz et les Journées annuelles de la Randonnée.

 

   La première "Marche pour tous", initiée par Andrée Maguin, voit le jour en 1995, au profit de la Ligue contre le Cancer, et sera reconduite pendant quelques années chaque Jeudi de l'Ascension.

 

   Après les présidences d'Eugène Lallement, Alexandre Raulot, Marc Vergneaux et Christian Lemoine, c'est au tour de Jean-Marc Baur d'accéder en 1996 à la présidence de la Fédération mosellane du CTL.

 

 Le boom des années 1980-1990

 

   A partir de 1980, les activités du Club vont se diversifier. Si les marches du dimanche, les week-ends et les manifestations traditionnelles restent la motivation première des membres, d'autres activités voient le jour.

 

Les semaines de randonnées deviennent régulières :

 

          en 1961 et 1962, Raymond Schell avait organisé des séjours sportifs dans les Dolomites, qui seront repris en 1978 et 1979,

          en 1977, Alexandre Raulot, Alfred Kilhoffer et Camille Rebisch effectueront des randonnées d'une semaine dans les Vosges, dans les Cévennes en 1978 et 1979, dans le Jura en 1980 et 1981, et, la même année, le Vercors accompagné par Raymond Schell. Gilles Mercier conduira les cétélistes à nouveau dans les Cévennes en 1982 et au Canada en 1983.

 

 

 L'année 1985 voit Christian Lemoine reprendre ces semaines de randonnée en car dans une région française :    

          - 1985, dans les Vosges

          - 1986, dans le Jura

          - les Châteaux Cathares, en 1987

          - l'Auvergne, en 1988

          - les Vosges alsaciennes, en 1989

          - le Jura à nouveau, en 1990

          - le Périgord, en 1991

          - et enfin, la Bretagne, en 1992.

 

   La section de Metz reprendra la suite en 1993 sous la conduite de Raymond Schell ; le succès est tel que les transports se font souvent en car de 75 places, sous la conduite de deux, puis trois chefs de course :

          - le Lubéron, le Verdon et les Alpes, en 1993

          - le Cantal et l'Ardèche, en 1994

          - la Normandie, en 1995

          - les Cévennes et le Tarn, en 1996

          - la Savoie, en 1997

          - la Corrèze et la Dordogne, en 1998

          - la Côte d'azur, Six-Fours et Sainte Maxime, en 1999.

 

   Dans le même temps, Jean-Marc Baur organisera des séjours :

        - en 1994, dans le Vercors

        - en 1996, les Monts du Lyonnais

        - et en 1977, en Corse.

 

   Bruno Rupp mettra sur pied ses Randonnées alpines :

        - en 1994, dans le Vercors

        - et Saint-Gervais, en 1994

        - en 1995, à Zermatt

        - en 1996 et 1999, dans les Dolomites

        - en 1997 et 1998, dans la région de Chamonix.

 

   Emile Maguin, de son côté, accompagnera des petits groupes dans les régions sahariennes :

        - de Tamanrasset, Djaner et Hoggar, entre 1992 et 1994

        - en Roumanie, en 1995

        - au Maroc et à la Réunion, en 1996

        - dans les régions de Bretagne, de Haute-Provence et de Menton, entre 1997 et 1999.

 

   Raymond Schell emmènera un groupe de marcheurs parcourir l'Ile de Madère, fin 1999.

 

Les séjours de ski :

 

   Des "cars de neige" sont régulièrement mis sur pied dès 1975 chaque week-end dans les Vosges.

   C'est Raymond Schell qui lancera les premiers séjours de ski, une semaine de ski alpin et une semaine de ski de fond,

         - à partir de 1987, à Super Nendaz et Valmorel

         - Serre-Chevalier,en 1988

         - l'Alpe-d'Huez et Métabief, en 1989

         - les Deux-Alpes et Maria Alm, en Autriche en 1989.

   A partir de 1990, il restera fidèle à l'Autriche, aux tarifs avantageux et à l'ambiance plus "village, dans le Tyrol et la région de Salzbourg de 1991 à 1999, hormis 1996 et 1997 qui verront un retour dans les Dolomites.

 

Les voyages :

 

   Christian Lemoine lance en 1983 "les circuits touristiques à travers le monde" pour permettre aux adhérents de découvrir chaque année un pays de notre planète :

         - la Tunisie, en 1983

         - la Grèce, en 1984, la Turquie, en 1985

         - l'Egypte, puis l'Irlande, en 1988

         - la Thaïlande, en 1989

         - la Scandinavie, en 1990

         - le Mexique, en 1991

         - l'Angleterre-Ecosse, puis l'Italie, en 1992.

 

   C'est Pierre Leyes qui reprend la suite avec :

         - l'Indonésie, en 1993

         - l'Egypte à nouveau,  puis le Québec, en 1994

         - l'Andalousie, en 1995

         - l'Ouest américain, en 1996

         - le Portugal, en 1997

         - et enfin, l'Inde du Nord du Rajasthan, à Benarès, en 1999.

 

   Pendant ces 50 années de XX° siècle, on peut constater que le CTL est resté dynamique tout en s'adaptant à notre époque de découverte du monde, tout en gardant son objectif principal depuis sa création : RESTER PRES DE LA NATURE

 

 

 

La rédaction de cette première partie s'est largement inspirée de l'article publié

à l'occasion du 50° anniversaire du CTL en février 2000

(auteurs: Joseph Riethmuller, Jean-Marc Baur, Pierre Leyes, Alfred Kilhoffer

et Raymond Schell, Jean Blaison et Gilbert Fayolle )